Tema 62 – L’histoire et le roman moderne en français. La sélection de texte et l’analyse d’une œuvre représentant.

Tema 62 – L’histoire et le roman moderne en français. La sélection de texte et l’analyse d’une œuvre représentant.

1.INTRODUCTION

2.LA LITTÉRATURE ENGAGÉE DE L´APRÈS-GUERRE

2.1.L´ÉCRITURE DE LA RÉVOLTE

2.2.COLLABORATION ET RÉSISTANCES LITTÉRAIRES

2.3.LE ROMAN IDÉOLOGIQUE

3.NOUVEAUX ASPECTS DU ROMAN APRÈS 1950

3.1.LES HUSSARDS

3.2.LE NOUVEAU ROMAN

4.LES FORMES D´ÉCRITURE À LA FIN DU XX SIÈCLE

4.1.LE CLÉZIO

5.LE CONTE

6.LA LITTÉRATURE FRANCOPHONE

6.1.LA LITTÉRATURE DU MAGHREB ET DU PROCHE ORIENT

6.2.LA LITTÉRATURE DE L´AFRIQUE NOIRE ET DES ANTILLES

6.3.LA LITTÉRATURE FRANCOPHONE D´EUROPE ET D´AMÉRIQUE

7.ANALYSE D´UNE ŒUVRE REPRÉSENTATIVE : L´ÉTRANGER, D´ALBERT CAMUS

7.1.SA VIE

7.2.L´ŒUVRE

7.3.ANALYSE

8.LE ROMAN AU XXI SIÈCLE

9.CONCLUSION

10.BIBLIOGRAPHIE

1.INTRODUCTION

-Nous allons traiter le roman et le conte en langue française dont les productions correspondent à la période actuelle.

2.LA LITTÉRATURE ENGAGÉE DE L´APRÈS-GUERRE

-Après la Grande Guerre, un vent d´inquiétude conduit les penseurs à remettre en cause les philosophes idéalistes.

-La Seconde Guerre Mondiale et l´expérience de la résistance accentuent cette prise de conscience.

-Cela se traduit par des œuvres de révolte et par la naissance de philosophes de la condition humaine.

2.1.L´ÉCRITURE DE LA RÉVOLTE

-Louis-Ferdinand Céline (1894-1961) tire un pessimisme radical qui se manifeste par l´obsession de la mort.

-Sa force réside dans le langage qui tourne en dérision le désespoir.

-L´utilisation de la langue parlée et de néologismes est propre à accentuer l´émotion et l´indignation.

-On peut citer son œuvre écrite en 1960, Nord, qui retrace sa traversée de l´Allemagne sous les flammes en 1945.

2.2.COLLABORATION ET RÉSISTANCES LITTÉRAIRES

Sous l´occupation, la production littéraire est riche mais souvent clandestine en raison de la censure nazie qui interdit les ouvrages d´auteurs juifs ou antihitlériens.

-Les écrivains collaborationnistes, groupés autour de Pierre Drieu la Rochelle, qui a pris la direction de la Nouvelle Revue Française, ne manquent pas : Céline, Montherlant, Brasillach.

Brasillach écrit Notre Avant Guerre, où il laisse des confessions politiques et intellectuelles.

-Il sera condamné à mort en 1945.

-Dans certaines œuvres, la Résistance est diffuse ou tacite, mais dans d´autres elle est claire, nette et militante : (Le Silence de la Mer, 1942, Vercors).

-La nécessité de l´engagement sous l´occupation conduit Sartre à réfléchir sur les rapports de l´être avec sa conscience.

-Il en déduit une philosophie fondée sur l´action, l´existentialisme, qui anime ses romans et ses pièces.

-Il écrit par exemple L´Être et le Néant ou L´Existentialisme est un Humanisme, 1946.

2.3.LE ROMAN IDÉOLOGIQUE

-Le roman idéologique fait l´apologie du communisme.

Louis Aragon, poète populaire de la Résistance, écrit le premier des six volumes prévus du roman Les Communistes (1948) pour montrer le rôle que le Parti Communiste a joué pendant la guerre et doit jouer dans la vie politique de l´après-guerre.

Roger Vailland défend le courage et la ferveur des militants communistes, principaux héros de ses romans.

-Parallèlement, il se développe le roman réaliste de la guerre.

-Littérature de témoignages, ces romans tentent de donner à l´occupation une valeur symbolique universelle : La Vallée Heureuse, 1946, Claude Roy ; Mon Village à L´Heure Allemande, Jean Louis Bory.

3.NOUVEAUX ASPECTS DU ROMAN APRÈS 1950

3.1.LES HUSSARDS

-Quelques écrivains se réclament héritiers de Stendhal, de Paul Morand, mais aussi de Pierre Drieu la Rochelle, de Montherlant et de Marcel Aymé, forment dans les années 50 le groupe des « Hussards ».

-Roger Nimier promeut contre Sartre, Camus et Aragon une littérature de « droite ».

-Dans l´œuvre de Michel Déon (Lettre à un jeune Rastignac, 1956), se retrouvent les thèmes fondamentaux des Hussards : le dialogue de l´ambition et du bonheur, le goût des voyages, le culte de l´amitié masculine…

-Jacques Laurent, dans Roman du Roman (1977), expose une conception du roman fondé sur le refus des règles contraignantes au profit de la richesse et de la variété de la vie.

-Une littérature proche de l´homme est sortie de la guerre.

3.2.LE NOUVEAU ROMAN

-Né dans les années 1950, le nouveau roman marque une volonté de recherche toujours renouvelée, en réaction contre les composantes du roman traditionnel.

-On le caractérise par différents points :

· Pour eux, le personnage romanesque se réduit au degré zéro : souvent il n´a pas de nom, pas de passé, pas de famille. Sa présence se justifie par la seule nécessité du langage.

· Une littérature objective : cela consiste à créer un univers neuf qui n´ait pas de cohérence que dans son propre système.

· Le fil du roman est le mouvement même de l´écriture.

· Fascination pour les objets qui sont décrits avec une minutie telle que la description ne correspond plus à aucune réalité perceptible.

· La narration ne suit pas un ordre chronologique.

· Les nouveaux romanciers usent tous les temps verbaux.

-Le premier nouveau roman c´est le roman des années 50.

-Il est marqué par la sous-conversation pour Nathalie Sarraute (L´Ère du soupçon, 1956), l´enlisement dans la description pour Robbe-Grillet (Pour un Nouveau Roman, 1963), la reconstitution d´une temporalité propre au récit pour Michel Butor (Essais sur le Roman, 1964).

Le Nouveau Nouveau Roman » s´attache d´avantage à la manifestation d´une aventure de l´écriture aux jeux textuels comme Philippe Soliers avec Drame, 1965 ; La Maison du Rendez-Vous, 1965 d´Alain Robbe-Grillet.

-Les nouveaux romans les plus célèbres sont : Nathalie Sarraute avec Tropismes, 1939 ; Portrait d´un Inconnu, 1949. Alain Robbe-Grillet avec Les Gommes, 1953. Michel Butor avec La Modification, 1957 et Marguerite Duras avec Moderato Cantabile, 1958.

-Après la découverte des horreurs nazies, donner un sens à l´existence semble impossible.

-Deux tendances se dessinent :

· l´Autobiographie : Annie Ernaux explique à la manière d´un sociologue comment sa culture l´a séparée de son milieu d´origine (La Place, 1983). Pour d´autres comme Patrick Modiano et Jean Rouaud, ce silence tient à un statut intermédiaire de l´œuvre, appelé autofiction.

· L´imagination Baroque : le baroque est né du vertige provoqué par la rencontre de cultures, de langues et de styles : Le Clézio hésite les apparences entre le mythe et l´histoire ; Sylvie Germain juxtapose plusieurs types de cohérences globale, spirituelle et intérieure. Alors, le récit aime mélanger les genres.

4.LES FORMES D´ÉCRITURE À LA FIN DU XX SIÈCLE

Les formes d´écriture contemporaine tâtonnent à la recherche de sens et d´une nouvelle vision de l´homme et du cosmos.

-Quelques écrivains se distinguent nettement par l´élégance de leur style, classique et narratif.

-Ils ont un commun le désir de donner une valeur symbolique moderne à leur écriture qui devient insolite et mystérieuse.

-Pour Julien Gracq, ses longues descriptions sont le reflet du paysage intérieur de ses personnages, de leurs passions et de leurs rêves.

-Pour Michel Tournier les mythes de Caïn et Abel proposent au lecteur une histoire déjà connue à partir de laquelle le romancier élabore une alchimie personnelle et inscrit un commentaire philosophique.

-En même temps la pratique du fragment relève du désir de rompre avec la linéarité du discours.

-Pour Roland Barthes, le fragment est le moment particulier d´un texte plus vaste, idéal, auquel aspire tout écrivain.

-André Pieyre de Mondiargues et Julien Gracq abandonnent le roman pour la nouvelle.

-La forme narrative de la nouvelle est plus ouverte à toutes les recherches.

-Finalement nous pouvons citer l´écriture minimale.

-C´est une écriture qui se concentre sur un aspect de la vie quotidienne.

-Les personnages sont en retrait, les objets omniprésents et acteurs.

-Le récit est comme une vision du paysage intérieur des personnages reportée sur le monde des objets.

-Les années 90 du XX siècle permettent à des auteurs déjà très célèbres de s´affirmer dans leur style : Patrick Modiano dans Voyages de Noces (1990), Alexandre Jardin dans Autobiographie d´un Amour, Philippe Delerm avec Le Portique, Daniel Pennac dans Comme un Roman et Andreï Makine avec Le Testament Français, roman qui a obtenu le prix Goncourt et Médicis en 1995.

4.1.LE CLÉZIO

Jean-Marie Gustave le Clézio est né en 1940 à Nice.

-Il est professeur de lettres, grand voyageur, isolé de la vie littéraire parisienne.

-Il tente de trouver un sens à l´existence humaine dans le monde moderne privé de la nature originelle.

-L´univers de ses romans est celui de la ville, de grands ensembles, lieux d´absurde et d´angoisse dont les incohérences et les contradictions sont relevées par des symboles.

-L´héroïne de Désert, Lalla, s´échappe de la ville pour retrouver ses ancêtres dans une nature puissante et bouleversante.

5.LE CONTE

-À l´origine, le conte est un récit oral hérité de la tradition et qui se donne comme une fiction intentionnelle avec la phrase « il était une fois » qui ouvre les portes d´un autre monde.

-Le conteur est libre de choisir ses décors, ses attributs physiques, le climat…

-Dans les sociétés traditionnelles, le conte présentait un caractère fonctionnel.

-Il offrait tout à la fois une morale, une mémoire, un système d´explication du monde et des chemins d´initiation.

-Aujourd´hui le conte ne suscite souvent qu´un plaisir d´ordre esthétique, l´acceptation d´un texte dont le sens est perdu.

-Au XX et au XXI siècle, c´est surtout le conte fantastique, le conte d´épouvante et de terreur qui est proposé au lecteur dont le seul but est de provoquer des émotions fortes.

-On peut nommer quelques conteurs de ce siècle :

· Henri Pourrat : il reste attaché à son Auvergne natale, à laquelle il a consacré la majeure partie de ses ouvrages de fiction et d´histoire. Il publie Le Trésor des Contes (1948-1962), est un recueil en 13 volumes de fables, contes et légendes du monde rural dont il a été familier et il a sauvé la mémoire.

· Michel Tournier : il se distingue par sa production littéraire romanesque, mais aussi par la publication de recueils de contes et récits. Nous pouvons citer Le Coq de la Bruyère (1978), et Le Medianoche Amoureux (1989).

· André Pieyre de Mondiargues : sa vie est marquée par des voyages, une intense activité littéraire et une relation profonde avec la peinture. Partagé entre le romantisme et le baroque, c´est sous le signe de ce double amour qu´il faut situer les récits et les romans de celui-ci. On peut citer ses contes fantastiques Le Musée Noir, 1946 ; et Soleil des Loups, 1951.

· Richard Matheson avec Le Cycle de Survie.

6.LA LITTÉRATURE FRANCOPHONE

-L´usage de la langue française est le seul moyen de se faire entendre pour les écrivains du Maghreb, de l´Afrique, des Antilles et du Canada.

6.1.LA LITTÉRATURE DU MAGHREB ET DU PROCHE ORIENT

-Depuis les années 50, trois tendances apparaissent dans l´évolution du roman réaliste maghrébin :

· Critique du colonialisme autant que du traditionalisme de l´islam (Mouloud Feraoun).

· Evocation des problèmes d´adaptation au monde moderne (Rachid Boudjedra).

· Interrogation sur l´immigration (Tahar Ben Jelloun).

-Aujourd´hui la littérature francophone du Maghreb s´interroge sur le devenir de ses civilisations.

-Georges Schéhadé, dramaturge libanais, a donné un souffle moderne à la culture orientale.

-Aujourd´hui la littérature libanaise célèbre ses martyrs et pleure la ruine de son pays (Andrée Chédid).

6.2.LA LITTÉRATURE DE L´AFRIQUE NOIRE ET DES ANTILLES

-Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire et Léon-Gontran Damas prennent la tête du mouvement de la négritude, qui cherche à défendre les valeurs culturelles du monde nègre.

-La création de la revue Présence Africaine en 1947 favorise l´édition et la diffusion des œuvres.

-La littérature africaine d´aujourd´hui s´interroge sur la manière et le malaise social en Afrique en analysant leurs causes avec lucidité.

-Une grande importance est accordée à la femme africaine, à son émancipation, salvatrice de la culture.

6.3.LA LITTÉRATURE FRANCOPHONE D´EUROPE ET D´AMÉRIQUE

-En Suisse, la langue truculente du pays de Vaud a été reconnue par le prix Goncourt en 1973 avec L´Ogre de Jacques Chessex.

-Au Canada, Jacques Godboret font l´union des écrivains québécois.

-Souvent dans leurs romans, les langues françaises et anglaises sont mêlées.

-Aimé Césaire montre dans Les Cahiers d´un Retour au Pays Natal (1939) comment la négritude a été victime de l´histoire.

-Il donne une image désolée de la Martinique.

-Il a été maire de Fort-de-France à partir de 1945 et député de la Martinique depuis 1946.

-Le sénégalais Léopold Sédar Senghor a été professeur, député au Sénégal en 1945 et président de la République du Sénégal de 1960 à 1979.

-Il a été le premier académicien africain.

-Il souligne les apports de la culture nègre à l´humanité et prône la valeur du métissage.

-Dans Éthiopiques (1956), Senghor élève un hymne aux éthiopiens, c´est-à-dire, étymologiquement aux hommes noirs.

-Par ailleurs, une série de textes regroupés sous le titre Liberté (1964-1977) forme une démonstration magistrale des apports de la civilisation noire au patrimoine de l´humanité.

7.ANALYSE D´UNE ŒUVRE REPRÉSENTATIVE : L´ÉTRANGER, D´ALBERT CAMUS

7.1.SA VIE

-Albert Camus est romancier, auteur dramatique et essayiste.

-Il est né en 1913 en Algérie et il est mort en 1960.

-Camus passe son enfance et son adolescence, marquées par la pauvreté et la misère matérielle de sa famille.

-Il adhère très vite aux mouvements pour la paix, contre le fascisme, plus tard au communisme.

-Sa passion pour le théâtre l´animera à fonder « le théâtre de l´équipe ».

-Il s´engagera politiquement toujours pour défendre ce qui lui semble juste et bon.

-Il écrira plusieurs romans dont La Peste (1947) et l´Étranger (1942) sont ses succès les plus grands.

7.2.L´ŒUVRE

L´Étranger, publiée en 1942, reste l´une des œuvres majeures de la littérature du XX siècle et l´une des plus troublantes par l´insolite du personnage, la singularité de l´écriture et le secret qu´elle garde.

-Dans la première partie, le personnage Meursault décrit sa vie quotidienne à Alger et annonce la mort de sa mère.

-Meursault note sa fatigue, son envie de fumer, sa difficulté à supporter la chaleur, son ennui et son indifférence.

-Il décrit sa vie monotone d´employé de bureau et ses relations avec ses voisins.

-C´est à cause de l´un deux, Raymond Sintés, que tout va basculer.

-Dans la deuxième partie, la narration ne retrouve pas le ton neutre du début.

-Emprisonné parce qu´il a tué un Arabe dans la première partie, son procès est une caricature de la justice et de ceux qui l´exercent.

-Les événements les plus anodins de sa vie deviennent des chefs d´accusation.

-Finalement il est condamné à la peine capitale.

-Dans le dernier chapitre, il y a un virement puisque Meursault y exprime sa passion de vivre, crie sa colère contre la condition humaine, contre toute idée de futur.

7.3.ANALYSE

Le roman donne une forme romanesque, mais admirablement vivante à une réflexion philosophique, celle du mythe de Sisyphe.

-L´absurde est représenté à la fois dans la succession des jours d´une vie banale, dans la suite des hasards qui font de Meursault un meurtrier, dans l´absurdité créée par la société elle-même, le fonctionnement de l´appareil judiciaire et la peine de mort.

-Un homme innocent, étranger au monde et à lui-même, Meursault est un homme de l´absurde.

-C´est un véritable mythe moderne, celui de l´absurde, que crée l´aventure de Meursault.

8.LE ROMAN AU XXI SIÈCLE

-Le roman actuel cherche de nouveaux modèles dans les autres genres : autobiographie, poésie, journal, reportage…

-Le roman est vu aujourd´hui comme un genre très libre capable d´accueillir des expérimentations du langage.

-Le roman se diversifie avec la multiplication de petites maisons d´éditions.

-Enfin, un marché littéraire dominé par la production anglo-saxonne se met en place.

-Les écrivains réalisent la pratique du fragment.

-C´est-à-dire, le désir de rompre avec la linéarité du discours, à la recherche d´une nouvelle esthétique.

-Quelques romanciers abandonnent le roman pour la nouvelle, car la forme narrative de la nouvelle est plus ouverte à toutes les recherches.

-L´écriture démarre libre dans un style moins travaillé et plus oral que le roman du XX siècle.

-Parmi les auteurs du XXI siècle nous pouvons citer :

· Michelle Houellebecq : La Carte et le Territoire, prix Goncourt en 2010.

· Patrick Modiano : Prix Nobel de littérature en 2014, il a publié en 2017 Souvenirs Dormants.

9.CONCLUSION

-Concurrencé par la radio, la bande dessinée, le cinéma, la télévision et l´internet, il perd son statut de reflet privilégié de l´époque.

-Le roman a été bouleversé à cause des événements historiques.

-Il a été varié et comprend multitude de types comme la narration, le dialogue et la description.

-Malgré la littérature anglo-saxonne le roman francophone est très célèbre.

10.BIBLIOGRAPHIE

-Carpentier, Jean et Lebrun, François : Histoire de France. Ed. du Seuil, 1998

-Couty, Daniel : Histoire de la Littérature Française. Ed. Bordas, 2004.

-Laffont, Bompiani : Dictionnaire Encyclopédique de la Littérature Française. Ed. Robert Laffont, Paris, 1999.

-Walter, Henriette : Le Français Dans Tous Les Sens. Collection livre de Poche, nº14001, Paris, 1988.

-www.histoire-France.net

-www.histoire-pour-tous.fr

-www.wikipedia.fr