Tour de France I

INDEX

1.- INTRODUCTION.. 1

2. CADRE LÉGISLATIF.. 1

3. CARACTÉRISTIQUES DE L´ÉTABLISSEMENT.. 1

3.1. Situation Géographique. 1

3.2. Environnement Socio-Économique et Culturel 1

3.3. Ressources Humaines de l’Établissement. 1

3.4. Ressources Matérielles de l’Établissement. 1

3.5. Les Apprenants de 5ème Année de Primaire. 1

4. Les COMPÉTENCES CLÉS. 1

5.- OBJECTIFS. 1

5.1. Objectifs de l’étape. 1

5.2. Objectifs spécifiques du FLE. 1

6.- CONTENUS DU TROISIÈME CYCLE.. 1

7.- ÉLÉMENTS TRANSVERSAUX.. 1

8….. MÉTHODOLOGIE.. 1

8.1. Stratégies Méthodologiques. 1

8.2. Options méthodologiques (temps, espace, groupements…). 1

8.3. Matériaux et ressources didactiques. Les technologies pour l’information et la communication (TICE). 1

8.4. Mesures pour les élèves à besoins éducatifs particuliers. 1

8.5. Plan d’encouragement à la lecture. 1

9.- TEMPORALISATION ET REPARTITION DU TEMPS. 1

10.- ÉVALUATION.. 1

10.1. Évaluation du Processus d´Apprentissage. 1

10.2. Critères et Standards d´Évaluation pour Français Deuxième Langue Étrangère. 1

10.3. Évaluation du Processus d´Enseignement. 1

10.4. Instruments d’évaluation. 1

10.5. Autoévaluation et portfolio. 1

11. CONCLUSION.. 1

12. BIBIOGRAPHIE.. 1

13. UNITES DIDACTIQUES. 1

UNITÉ 1 : LE FRANÇAIS C’EST FACILE !. 1

UNITÉ 2: JOYEUX ANNIVERSAIRE. 1

UNITÉ 3: REGARDE MA CLASSE!. 1

UNITÉ 4: CONNAIS UNE FAMILLE AGRÉABLE. 1

UNITÉ 5. BIENVENUE CHEZ MOI !. 1

UNITÉ 6. JOYEUX NOËL !. 1

UNITÉ 7. C’EST SONT LES SOLDES !. 1

UNITÉ 8. C’EST SUPER L’ENVIRONNEMENT. 1

UNITÉ 9 : ON VA AU RESTAURANT ?. 1

UNITÉ 10 : AÏE ! JE SUIS MALADE !. 1

UNITÉ 11. C’EST QUOI LA FRANCOPHONIE ?. 1

UNITÉ 12. QU’EST-CE QU’IL Y A DANS TON ARMOIRE ?. 1

UNITÉ 13. J’ADORE LES ANIMAUX. 1

UNITÉ 14. UNE EXCURSION EN VILLE. 1

UNITÉ 15. LES VACANCES ARRIVENT. 1

1.- INTRODUCTION

“L’éducation est l’arme la plus puissante du monde”

(Nelson Mandela)

Pour introduire ce travail j’aimerais, tout d’abord, exposer mes intentions, mes formes de faire, de sentir et de penser. Programmer pour un groupe d’élèves consiste plutôt à se centrer sur les élèves qu’à la programmation, ce qui implique de nous demander Pourquoi ?, Comment ?, Quand ?, Où ? et À qui ? Ces questions sont le point de départ de notre travail.

En observant mon entourage je me rends compte des besoins du contexte, des gens et de tout ce qui nous entoure. Je ne regarde pas avec les yeux d’adulte, je dois me mettre à la place des enfants et regarder depuis sa perspective. Seulement ainsi, avec l’expérience et avec le regard d’un enfant nous pouvons réaliser cette transformation. Une transformation nécessaire, urgente mais lente.

Ma programmation se concrétise pour un groupe d’élèves de troisième cycle de primaire concrètement, 5ème cours de primaire. Les 15 Unités Didactiques qui la composent sont envisagées en prenant comme point de départ des tâches.

Ma programmation didactique est ouverte, flexible, cohérente et réaliste, prête aux changements pour l’adapter au groupe-classe. D’ailleurs, elle doit répondre aux besoins et intérêts des élèves dans le contexte social où elle sera appliquée.

Le professeur, en tant que dernier échelon du processus d’enseignement-apprentissage et en même temps l’axe.

Le procès pour élaborer ce travail a été long et complexe avec des moments difficiles et magiques. Nous traitons les problèmes qui existent dans le jour le jour pour donner la réponse aux différentes circonstances projetées.

2. CADRE LÉGISLATIF

Pour la réalisation de nos unités, nous avons établi une liste des principales lois en matière d´éducation que nous incluons dans notre Programmation.

· Arrêté du 17 mars 2015, qui développe le curriculum correspondant à l’Education Primaire en Andalousie.

· Décret 97/2015, du 3 mars, qui établit la distribution et le curriculum de l’Education Primaire en Andalousie (BOJA 13-03-2015).

· Décret Royal” 126/2014, du 28 Février, qui établit le curriculum de base de l’Education Primaire

· LOI “ORGANIQUE” 8/2013 du 9 décembre pour l´amélioration de la qualité éducative (LOMCE)

· Arrêté ECD/65/2015, du 21 janvier, qui décrit les relations entre les compétences, les contenus et les critères d’évaluation de l’éducation primaire : tous les domaines et matières doivent contribuer au développement des compétences.

· ARRÊTÉ du 12 décembre 2012, qui modifie celui du 10 de août 2007, par lequel se développe le Curriculum correspondant à l’Education Primaire en Andalousie (BOJA 21-01-2013).

· DÉCRET ROYAL 1190/2012, du 3 août, qui modifie le Décret Royal 1513/2006, du 7 décembre, qui établit les enseignements minimums de l’Education Primaire, et le Décret Royal 1631/2006, du 29 décembre, qui établit les enseignements minimums de l´Éducation Secondaire Obligatoire (BOE 04-08-2012).

· ARRÊTÉ du 17 mars 2011, qui modifie les arrêtés qui établissent l’ordonnance de l’évaluation dans les étapes de l’éducation infantile, de l’éducation primaire, de l’éducation secondaire obligatoire et baccalauréat en Andalousie (BOJA 04-04-2011).

ü LOIS EN VIGUEUR SUR LA PÉDAGOGIE DIFFÉRENCIÉE

(ATTENTION À LA DIVERSITÉ)

Ø DÉCRET 97/2015, du 3 mars, qui établit les préceptes et le curriculum de l’Education Primaire dans la Communauté Autonome d’Andalousie (BOJA 13-03-2015).

Ø L’arrêté ECD/65/2015, du 21 janvier, qui décrit les relations entre les compéte nces, les contenus et les critères d’évaluation de l’éducation primaire (BOE 29-01-2015).

Ø Décret Royal 126/2014, du 28 février (LOMCE) qui établit le Curriculum de base de l’école primaire. (Article 14) (Bulletin Officiel 01/03/2014)

Ø ARRÊTÉ du 25 juillet 2008 qui régule la pédagogie différenciée des élèves inscrits dans l’enseignement de base dans les centres public en Andalousie. (BOJA 22-8-2008).

CARACTÉRISTIQUES DE L´ÉTABLISSEMENT

3.1. Situation Géographique

Notre établissement se trouve dans un milieu rurale, dans une village à l´ouest de la province de Almería, assez proche de la capitale, à environ 65 kilomètres.

La proximité de la capitale, a produit certains changements quant au profil des habitants. On trouve d’un côté que la majorité des familles vivent de la construction, et d’un autre côté, celles qui appartiennent au secteur tertiaire. Les uns et les autres ont, en général, un niveau socioculturel moyen-bas, propre aux études. Par conséquent, nos élèves n´auront pas plusieurs ressources et instruments de travail dans leurs familles, grande motivation pour les études, spécialement les études de langues étrangères, qu´ils ne pourront pas mettre en pratique plus tard dans l´entourage où ils habitent. Les professeurs sont dans l´établissement depuis déjà quelques années, alors ils sont très engagés dans les activités de l´école.

L´établissement enseigne les niveaux d´éducation maternelle de 3 à 5 ans, les trois cycles d´éducation primaire et le premier cycle d´éducation secondaire. Aussi le centre scolaire dispose d´un service de cantine et de transport scolaire.

Les matières enseignées : français, mathématiques, anglais, sciences sociales, sciences naturelles, enseignement religieux catholique, arts plastiques (éducation artistique et technologie), éducation physique ainsi qu’éducation musicale.

3.2. Environnement Socio-Économique et Culturel

L’établissement est situé dans une petite village qui est près de la capitale d’Almería et qu´elle n´est pas très peuplée. Les apprenants qui y assistent appartiennent, en général, à une classe sociale moyenne-basse. Souvent, on trouvera des apprenants dont les parents sont ouvriers et agriculteurs. Au même temps il y a quelques qui sont fonctionnaires.

Dans cet établissement scolaire, il y a environ 110 élèves répartis entre l’école maternelle et l’école élémentaire qui est composée d´un niveau. Pour l’école maternelle les enfants ont entre 3 et 5 ans et pour l’école élémentaire, les enfants ont entre 6 et 12 ans. On compte plus ou moins 3 groupes de maternelle et 6 groupes d’élémentaire.

L´école est bien considérée par la société et les familles. Les institutions officielles de la village collaborent avec l’établissement scolaire en finançant des programmes éducatifs et des activités extrascolaires. L’AMPA (Association des parents d’élèves) collabore aussi avec le centre pour le développement et le financement de certaines activités.

L’établissement est doté d’installations modernes comme des salles de classes avec tableaux numériques, une salle d’informatique avec 10 ordinateurs, une salle d’art plastique, une salle de musique insonorisée, une bibliothèque, un gymnase, une cantine de 45 couverts, deux cours de récréation, etc.

3.3. Ressources Humaines de l’Établissement

L’effectif du professorat est de 20 professeurs en comptant les professeurs de maternelle (2) et de primaire (6), les auxiliaires (1), À l’école élémentaire, il y a (8) professeurs principaux et spécialistes en: Français (1), Anglais (1), Sport (1), Musique (1), Religion (1), Audition et langage (PT) (2) Nous avons aussi une conseillère d’orientation (1) et une orthophoniste (1)

3.4. Ressources Matérielles de l’Établissement

La professeure de français dispose de ressources pour enseigner:-Des livres et des revues, publicités en français.-Les TICES: des dvd et CD audio sur la culture, la langue, la civilisation française, des logiciels en français, le tableau numérique, les ordinateurs, Internet.- des flashcards, des fiches, des photocopies, des livres de méthode, des cahiers d’exercices. -Des cartes, des jeux, etc.

Au niveau des ressources humaines, on peut compter sur les parents, voisins ou professeurs qui ont des connaissances ou pas sur la culture et langue française et qui sont volontaires pour partager leur expérience. Il faut dire qu´à travers les nouvelles technologies, mettre en contact les élèves avec d’autres élèves d’origine française est très important pour la motivation et l’apprentissage des enfants.

3.5. Les Apprenants de 5ème Année de Primaire

Je me trouve dans la salle de 5º de primaire. Mon groupe d’élèves est hétérogène, avec un total de 22 enfants, 12 garçons et 10 filles.

L’âge oscille entre 10 et 11 ans. Les élèves de la classe ont un niveau de maturité en accord avec leur âge. De plus, à l’intérieur de la diversité de la classe il y a un élève avec des nécessités spécifiques d’appui éducatif, un cas de déficience visuelle et qu’on analysera ci-dessous.

Développement de la motricité:                                                                                                               

Amélioration notable de la capacité de coordination, autant statique que dynamique, générale et partielle. Considérable augmentation de la résistance physique et de l’équilibre dynamique et statique.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Développement cognitif

Développement la capacité de réfléchir de façon logique, en pouvant appliquer les connaissances préalables à des situations concrètes (réelles)

Développement linguistique:

Le lexique se multiplie au fur et à mesure que les connaissances augmentent. Celui-ci s’utilisera plus et de manière adéquate, ainsi que l’utilisation de phrases subordonnées à l’âge de 10-11 ans.

Développement affectif:

L’épanouissement de l’enfance et le commencement d’un plus grand contact avec la réalité coexistent. Il choisit librement ses amis, il est plus indépendant et a plus d’autonomie dans les tâches .Il se produit une séparation de sexes et apparaissent les premières émotions, la honte, la fierté, le sens de l’humour, etc.

Développement social:

Développement social avec un entourage en dehors du contexte familial. Les groupes mixtes sont indispensables et apparaissent des intérêts sexuels.

Développent de l’aspect moral

Ce qui contribue au développement cognitif et à la capacité d’abstraction et d’idéation.

Ma salle de classe

La programmation didactique que je développe s’adresse à la cinquième année de primaire (5º), c’est-à-dire au CM2. Nous devons aborder la matière d’une façon ludique et attrayante puisque notre principal intérêt est qu’ils prennent du plaisir à apprendre le français. On doit éveiller chez eux cette curiosité qui fera que l’élève sera assidu dans son apprentissage du français. Bien entendu, pour que cela fonctionne nous devons focaliser les contenus vers leur réalité quotidienne (la famille, l’école, les centres d’intérêts, etc.).

Il s’agit ici d’enseigner le français à des élèves débutants qui n’ont aucune idée ou bien très peu d’idée vis à vis du français, ce qui constitue pour nous, un véritable défi. L´école est très engagée avec la culture française ce qui fait que les fêtes organisées à l’école sont toujours en rapport avec la culture française; cela permet que ces élèves aient un aperçu de la culture et de la langue en général.

Il faut signaler, de même, que dans notre classe de 20 élèves, qui ont en général de bons résultats académiques nous avons une élève avec un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Elle a donc des difficultés d’attention et de concentration dû à son hyperactivité (j’en développe les caractéristiques dans le chapitre : Attention à la diversité).

Il faudra que j’adapte ma méthodologie suivant ses besoins. Je dois réaliser des activités qui soient très intéressantes pour elle, des activités courtes et dynamiques sont à promouvoir. Le travail en groupe et par tâche va lui permettre de réaliser une fonction spécifique qui lui permettra de centrer son attention sur un objectif concret. Je dois prioriser une transparence des objectifs et des tâches à réaliser afin qu’elle comprenne et qu’elle sache ce qu’elle a à faire à tout moment.

4. Les COMPÉTENCES CLÉS

L’incorporation de compétences clés dans le curriculum permet de mettre l’accent sur les apprentissages essentiels, depuis une perspective holistique et orientée à l’application des savoirs acquis. Ce sont les compétences qu’un élève doit atteindre dans son processus d’enseignement obligatoire pour réussir dans la vie adulte. L’inclusion des compétences clés dans le curriculum a plusieurs finalités.

Tout d’abord, intégrer les différents apprentissages incorporés dans les différents domaines et matières. Ensuite, permettre à tous les étudiants d’intégrer leurs apprentissages et de les mettre en relation avec différents types de contenus, et les utiliser de manière effective dans différents contextes et situations. Et finalement, orienter l’enseignement en permettant d’identifier les contenus et les critères d’évaluation, et, en général, elles sont la base des différentes décisions en rapport avec le processus d’enseignement et d’apprentissage.

Le Décret Royal 126/2014, de 28 février qui établit le curriculum pour l’Enseignement Primaire, dans l’article 2, point 2, indique les compétences du curriculum:

COMPÉTENCES

CLÉS

1.- Compétence linguistique

2.- Compétence mathématique et de base en sciences et technologie.

3.- Compétence digitale.

4.- Apprendre à apprendre.

5.- Compétence sociales et civiques.

6.- Sens de l´initiative et l´esprit entrepreneur.

7.- Consciences et expressions culturelles.

L’apprentissage d’une langue étrangère contribue au développement des compétences clés suivantes:

image

OBJECTIFS

Toute programmation doit établir quelques objectifs, lesquels constituent une guide immédiate pour la planification de l’apprentissage. Nous les comprenons comme l’ensemble de capacités que nous espérons que notre ensemble des élèves obtient après avoir terminé ce processus. Nos objectifs seront obtenus après un processus d’adaptation et de séquensage qui commencera avec l’adaptation des objectifs dans la réglementation en vigueur.

Les objectifs didactiques concrets sont recensés à l’intérieur de chaque unité.

5.1. Objectifs de l’étape.

Le Royal Décret 126/2014 dans son article 7 nous indique que «l’éducation Primaire contribuera à développer dans les enfants les capacités qui leur permettent de :

a. Connaître et apprécier les normes de cohabitation.                                                                                                                                             

g. Connaître les sciences naturelles, les sciences sociales, l’histoire et la culture                                                                                                                      

b.. Favoriser l’éducation routière.

h. S’initier aux TIC.

c. Acquérir les capacités pour prévenir et corriger les conflits.

i. Utiliser différentes formes d’expression artistique

d. Connaître et utiliser la langue espagnole.

j. Valoriser l’hygiène et la santé.

e. Acquérir au moins une langue étrangère.

k. Connaître les animaux proches de l’homme.

f. Développer les compétences mathématiques.

l. Développer les capacités affectives.

m. Développer les habitudes de travail et d’étude, individuelles et collectives, la confiance en soi, le sens critique, l’initiative et l’intérêt

Le Décret 97/2015, du 3 mars (BOJA), article 4, dit : L’Education Primaire contribuera à développer dans l’élève les capacités, les habitudes, les attitudes et les valeurs qui leur permettent d’atteindre, en plus des objectifs dits dans l’article 17 de la Loi Organique 272006, de 3 de mai, d’Éducation, les suivants :

a) Développer la confiance en soi-même, le sen critique, l’initiative personnelle, l’esprit entrepreneur et la capacité pour apprendre, planifier, évaluer des risques, prendre des décisions et assumer des responsabilités.

b) Participer de façon solidaire dans le développement et l’amélioration de son entourage social et naturel.

c) Développer des attitudes critiques et des habitudes en rapport avec la santé et la consommation responsable.

d) Connaître et valoriser le patrimoine naturel et culturel et contribuer activement à sa conservation et son amélioration, comprendre la diversité linguistique et culturelle comme une valeur des peuples et des individus et développer une attitude d’intérêt et respect envers elle.

e) Connaître et apprécier les particularités de la modalité linguistique de l’Andalousie dans toutes ses variétés.

Connaître et respecter la réalité culturelle de l’Andalousie, en partant de la connaissance et de la compréhension de l’Andalousie comme communauté de rencontre de cultures. »

5.2. Objectifs spécifiques du FLE.

L’enseignement de la Langue Étrangère aura comme but l’acquisition de ces compétences pour l’étape :

  1. Écouter et comprendre des messages dans des interactions verbales variées, en utilisant les informations transmises pour réaliser des tâches concrètes diverses et en relation avec son expérience.
  2. S’exprimer et interagir dans des situations simples et quotidiennes, en utilisant des procédures verbales et non verbales, en faisant attention aux règles propres à l’échange communicatif pour répondre avec l’autonomie suffisante et de façon adéquate, respectueuse et de coopération et correctement dans des situations de la vie quotidienne.
  3. Écrire des textes avec des finalités différentes sur des thèmes traités préalablement dans classe et avec l’aide des modèles.
  4. Lire de façon compréhensible des textes divers, en rapport avec ses expériences et intérêts, pour extraire information générale et spécifique avec une finalité préalable.
  5. Apprendre à utiliser avec progressive autonomie tous les moyens possibles, même les nouvelles technologies, pour obtenir des informations et pour se communiquer en langue étrangère.
  6. Utiliser efficacement les connaissances expériences et stratégies de communication acquises dans les autres langues pour une acquisition plus rapide, efficace et autonome de la langue étrangère
  7. Valoriser la langue étrangère et les langues en général comme moyen de communication entre personnes de différents origines et culture, développant une attitude positive envers la diversité plurilingue et pluriculturelle intégrée dans notre communauté andalouse.
  8. Manifester une attitude réceptive, de confiance progressive sur la propre capacité d’apprentissage et d’usage de la langue étrangère.
  9. Identifier des aspects phonétiques, de rythme, accentuation et intonation, ainsi que des structures linguistiques et des aspects lexiques de la langue étrangère, en les utilisant comme éléments essentiels de communication.

6.- CONTENUS DU TROISIÈME CYCLE

LOC 1: COMPREHENSION DE TEXTES ORAUX

1.1. Identification et compréhension de l’information basique de textes oraux sur des thèmes habituels concrets (instructions, indications, demandes, alertes)

1.2. Stratégies de compréhension de textes oraux : contes, narrations, anecdotes personnelles, etc.

1.3. Expression et compréhension d’éléments significatifs linguistiques et paralinguistiques

1.4. Participation active dans des représentations, des chansons, récits, dramatisations (de la culture andalouse).

1.5. Aspects socioculturels et sociolinguistiques simples et basiques (conventions sociales, normes de courtoisie, coutumes et attitudes et attitudes; langage non verbal)

1.6. Identification et reconnaissances de vocabulaire relatifs à l’identification personnelle : genre, parties du corps, vêtements, famille et amis; le collège et la classe; animaux domestiques et autres animaux; activités de la vie quotidienne ; éléments du patrimoine artistique de son environnement, la maison et ses dépendances; nouvelles technologies de la communication et information.

1.7. Pratique de fonctions communicatives : salutations et prise de congé, coutumes, description de personnes, d’animaux ou d’objets, de conditions de vie, de demande et d’offre d’information, d’aide, d’objets, de permission, de valeurs, de croyances et d’attitudes, d’établissement et un maintien de la communication, une expression de la capacité, du goût, accord ou de désaccord, du sentiment, de l ‘intention.

1.8. Maniement de structures syntaxiques-discursives pour établir des interactions orales.

1.9. Reconnaissance de patrons sonores : accents, rythmes et intonation.

1.10. Valorisation de la langue étrangère comme instrument pour communiquer et faire connaitre la culture Andalouse.

▪ BLOC 2: PRODUCTION DE TEXTES ORAUX: EXPRESSION ET INTERACTION

2.1. Pratique dans l’utilisation de messages oraux clairs ajustés aux modèles donnés.

2.2. Participation à des conversations très brèves en utilisant un vocabulaire et une prononciation corrects.

2.3. Utilisation de structures syntaxiques et de connecteurs basiques pour échanger une information.

2.4. Pratique de fonctions communicatives : description de personnes, d’ activités, de lieux et d’objets, narration de faits passés lointains et récents, expression de la capacité, du goût, de la préférence, de l’accord ou du désaccord, du sentiment, de l’intention, établissement et maintien de la communication, demande et d’offre, suggestion d’information, aide, instructions, objets et permissions..

2.5. Identification et reconnaissance du vocabulaire traité en classe dans des dramatisations relatives à une identification personnelle; logement, foyer et environnement; activités de la vie quotidienne; famille et amis; travail et occupations; temps libre, loisir et sport; voyages et vacances; santé et soins physiques; éducation et étude; achats et activités commerciales; alimentation et restauration; transport; langue et communication; environnement, climat et environnement naturel; et technologies de l’information et de la communication.

2.6. Reconnaissance et utilisation des patrons discursifs élémentaires pour initier ou pour maintenir une conversation brève et simple.

2.7. Valorisation et respect des manifestations en langue étrangère comme instrument pour communiquer et faire connaître la culture andalouse.

▪ BLOC 3: COMPREHENSION DE TEXTES ECRITS

3.1. Compréhension de différents types de textes : notes, affiches, horaires, menus, tickets, etc., avec aides visuelles et un vocabulaire connu.

3.2. Acquisition de conventions sociales pour faciliter la compréhension de textes.

3.3. Compréhension et expression d’histoires ou de brefs messages avec appui d’éléments para textuels : lettres, cartes postales, courriels, SMS, etc.

3.4. Compréhension de différents patrons discursifs basiques

3.5. Emploi de fonctions communicatives : salutations et présentations, excuses, remerciements, expression de la capacité, du goût, de l’accord ou du désaccord, du sentiment et de l’intention. Description de personnes, d’activités, de lieux et d’objets, demande et offre d’information, d’aide, d’instructions, d’objets et de permissions, d’établissement et d’un maintien de la communication.

3.6. Essai de structures syntaxiques basiques pour communiquer par écrit.

3.7. Lecture, compréhension et pratique d’un lexique et(ou) de messages écrits en rapport à : identification personnelle, genre, parties du corps, vêtements, famille et amis, le collège et la classe, les animaux domestiques et autres animaux, activités de la vie quotidienne, la maison et ses dépendances ; patrimoine artistique et culturel de son environnement, ; nouvelles technologies de la communication et de l’information..

3.8. Interprétation de symboles d’usage commun, tel que ☺, @, ₤, $.

3.9. Utilisation correcte des conventions orthographiques basiques et des principaux signes de ponctuation.

3.10. Confiance en la propre capacité pour apprendre une langue étrangère et goût pour le travail bien fait en acceptant l’erreur comme faisant partie du processus.

▪ BLOQUE 4: PRODUCTION DE TEXTES ECRITS: EXPRESSION ET INTERACTION

4.1. Elaboration de textes brefs et simples, sur support papier et digital

4.2. Établissement et initiation de l’écriture de textes courts et simples appropriés à son âge.

4.3. Utilisation correcte d’une orthographe basique et des signes de ponctuation

4.4. Utilisation des fonctions communicatives : salutations et prise de congé, présentations, excuses et remerciements, expression de la capacité, du goût, de l’accord ou du désaccord, du sentiment et de l’intention. Description de personnes, d’activités, de lieux et d’objets, demande et offre d’information, d’aide, d’instructions, d’objets et de permissions, d’établissement et d’un maintien de la communication.

4.5. Pratique dans l’utilisation de stratégies basiques habituelles pour générer des textes écrits.

4.6. Utilisation d’un vocabulaire relatif à; logement, foyer et environnement ; (types de logement), activités de la vie quotidienne; famille et amis, travail et occupations; temps libre, loisir et sport; voyages et vacances ; santé et soins physiques; éducation et études ; achats et activités commerciales alimentation et hôtellerie; transport; langue et communication; environnement, climat milieu naturel; patrimoine culturel et artistique andalou et technologies de l’information et de la communication.

4.7. Utilisation de structures syntaxiques basiques dans des élaborations de textes quotidiens.

4.8. Expression de messages avec clarté en s’ajustant aux types de textes (messages, notes, cartes postales, SMS…), en pratiquant des patrons graphiques basiques claires et lisibles.

4.9. Attitude réceptive envers les personnes qui parlent une autre langue et qui ont une culture différente à la sienne.

ÉLÉMENTS TRANSVERSAUX

En primaire, le Décret Royal 126/2014 (chapitre 10), des éléments de base du curriculum établit une série d’éléments transversaux sont une des bases de l´enseignement et ils doivent être toujours présents dans toutes les matières dans les différentes programmations d´une façon naturelle et équilibrée. C´est pour cela que notre programmation doit réfléchir à propos de la façon d´intégrer ces éléments tout au long de cette étape. Au sein de l’établissement, nous avons aussi des programmes comme:

image

La relation entre les éléments transversaux et les contenus de nos Unités que nous appliquerons en 5º de Primaire, sera la suivante:

image

1. MÉTHODOLOGIE

L’article 7 de la LOMCE (14/07/2014), indique clairement les orientations méthodologiques :

Les établissements scolaires élaboreront leurs propositions pédagogiques en ayant compte des différents rythmes d’apprentissage des élèves, pour favoriser la capacité d’apprendre par soi-même et promouvoir le travail en équipe. La méthodologie didactique dans cette étape éducative sera fondamentalement active, motivante et participative. Elle partira des intérêts des apprenants, favorisera le travail individuel, coopératif et l’apprentissage entre égaux, en même temps qu’elle intégrera dans tous les domaines des références à la vie quotidienne et à l’entourage immédiat.

L’Arrêté du 17 Mars 2015, dans les aspects généraux du domaine de langues étrangères, nous rappelle qu’on suit les indications du Conseil de l’Europe et que j’objectif dernier de l’apprentissage d’une langue étrangère est que l’élève acquière progressivement le plus grand degré de compétence communicative, c’est-à-dire, qu’on puisse l’utiliser pour comprendre, parler, lire et écrire.

L’enseignement est globalisé, ce qui veut dire que le plus important n’est pas d’enseigner une matière, mais d’enseigner des contenus communs avec les autres domaines. De cette façon l’apprentissage est plus significatif.

Pour l’acquisition de la compétence linguistique c’est essentiel le développement de la capacité de lecture, qu’on travaillera simultanément avec la maîtrise de l’écriture.

Notre groupe d’élèves est imaginatif et créatif, c’est la raison par laquelle j’utiliserai les bases de la connaissance constructive et cognitive. Je vais les traiter individuellement en ayant compte de leurs caractéristiques et leurs besoins. L’initiative du groupe va nous permettre d’utiliser le style participatif à partir duquel on établira des objectifs spécifiques.

D’après les principes méthodologiques pédagogiques proposés par la LOMCE, la méthode didactique doit être active, significative (celle qui conduit au transfert c’est-à-dire réutiliser ce qui est déjà appris dans un contexte différent), participative, de la part des apprenants/es ; et adaptée à leur contexte immédiat, favorisant le travail individuel et coopératif et poussant la fonctionnalité, appliquant ce qu’on a appris aux situations et exigences de la vie quotidienne. En plus, ces activités devront favoriser la capacité de l´apprenant par apprendre par lui-même, pour travailler en groupe et pour appliquer les méthodes de recherche adéquates, ainsi que l´intérêt et le goût par la lecture.

Aussi, la méthodologie employée devra être inclusive, adaptée aux différents rythmes d’apprentissage des apprenants, tenant compte de la pédagogie différenciée et promouvant l’accès à l’éducation commune de tous/toutes les apprenants/es.

La méthodologie vise aussi à développer les intelligences multiples définies par Howard Gardner : L’intelligence logico-mathématique; l’intelligence spatiale ; l’intelligence interpersonnelle ; l’intelligence corporelle-kinesthésique ; l’intelligence verbo-linguistique ; l’intelligence intra-personnelle ; l’intelligence musicale-rythmique et l’intelligence naturaliste-écologiste.

La progression de l’apprentissage en spirale afin de savoir réutiliser des acquis dans d’autres situations.

8.1. Stratégies Méthodologiques

Les stratégies méthodologiques permettront l’intégration des apprentissages, en les mettant en rapport avec les différents types de contenus, et en les utilisant de manière effective dans différentes situations et contextes.

Pour éveiller la motivation des élèves dans la salle, on les félicitera continuellement et on mentionnera toujours les activités et les succès, tout positivement. On les défiera dans la réalisation des tâches, puisque les enfants aiment les défis. On fait la tâche avec les différents niveaux de nos élèves et les difficultés qu’ils peuvent avoir.

L’enseignant doit être ouvert aux réponses des élèves, quand l’enfant se trompe on l’aidera à ce qu’ils trouvent la réponse correcte, sans leur dire que leur réponse n’était pas correcte. Montrer avec des exemples moyennant des vidéos et des récits. Associer les activités de la classe avec les intérêts de l’élève : sport, musique…etc. Avec tout cela nous créons un climat positif.

Les activités sont la façon active et organisée de réaliser les stratégies méthodologiques, et la principale ressource d’apprentissage et de développement. De même, elles sont le reflet de l´application de l´apprentissage et pour qu´il soit effectif, il faut que les activités puissent être appliquées aux situations à la vie quotidienne des apprenants. En conséquence, nos activités ont été orientées vers ce principe.

Pour le choix des activités nous suivrons les principes suivants:

image

Nous avons établi une typologie des activités selon le moment où elles seront présentées aux élèves, et ainsi aurons-nous :

Activités de connaissances préalables. Pour partir de ce que les élèves connaissent déjà des autres langues (savoirs), pour arriver à les transférer à travers l’apprentissage significatif.

Activités de développement : Ces activités permettent aux élèves d’acquérir les nouveaux contenus. Ce sont des activités d’explication, démonstration, exposition de dialogues, lecture à voix haute et jeux.

activités de consolidation : des simulations d’expression orale.

Activités d’ampliation : ce sont des activités dirigées aux élèves qui ont réalisé de manière satisfaisante les activités de développement et qui veulent construire des nouvelles connaissances.

Activités de renforcement : Ce sont les activités réalisées quand apparaît une difficulté d’apprentissage, quel que soit l’élève.

Activités d’évaluation : les activités dirigées à l’évaluation formative et sommative.

On va comprendre les tâches comme un ensemble d’actions orientées à la résolution d’une situation-problème, dans un contexte défini, avec la combinaison de tous les savoirs disponibles qui permettent la construction du processus d’apprentissage. Les tâches se développeront  dans le but de résoudre des problèmes, ce qui peut se faire, par exemple, avec des activités TICE. Les situations de la tâche sont dans un contexte. L’ensemble des élèves utilise tous les savoirs disponibles.

8.2. Options méthodologiques (temps, espace, groupements…)

La salle se trouve dans le premier étage du centre orientée vers la rue qui a beaucoup de lumière parce qu’elle a deux grandes fenêtres. En face de la porte principale d’entrée on peut voir dans un coin le bureau du professeur, avec un ordinateur et à droite un tableau digital et un tableau traditionnel. À gauche, on peut trouver 5 longues tables qui sont orientées vers la table du professeur, avec 3 ordinateurs par table (1 ordinateur pour 2 élèves).

Ma classe est assez spacieuse, ce qui nous permet d’organiser les élèves différemment selon les activités à réaliser : en paires, seuls, en groupes de 4-5 ou on peut diviser le groupe-classe en deux. Pour les activités de présentation de la tâche, on organisera le groupe en U.

Les élèves peuvent mettre leurs matériels dans deux armoires. Il y a un coin bibliothèque, avec des livres de support, livres de lecture et dictionnaires à images qu’on utilisera souvent. On a de même un coin dédié aux ateliers de recyclage de papier.

Ces groupements seront flexibles, permettant réaliser différentes types d’activités, et hétérogènes ou homogènes toujours d’accord avec l’activité à travailler:

GRAND GROUPE

DIVISION EN DEUX DE LA CLASSE :

pour des activités « A/B » où la moitié de la classe a l’information dont l’autre moitié a besoin).

GROUPES HOMOGENES DE 4 OU 5 ELEVES pour les activités de révision du vocabulaire avec la « boîte à vocabulaire ».

GROUPES FIXES OU COOPERATIFS :

Chaque membre du groupe a une fonction précise (gardien de la parole, gardien de la tâche, gardien du temps, gardien du matériel, gardien de la transmission ou porte-parole).

GROUPES DE 2 ELEVES pour certaines réalisations écrites où l’un d’entre eux peut aider l’autre, pour la représentation de dialogues…

TRAVAIL INDIVIDUEL.

Matériaux et ressources didactiques. Les technologies pour l’information et la communication (TICE).

La LOMCE indique que les programmations didactiques de tous les domaines auront des activités et des tâches où les élèves liront, écriront et s’exprimeront oralement, et on fera usage des Technologies de l’Information et la Communication. On utilise couramment les TIC, soit pour regarder des vidéos, des présentations, soit pour réaliser des activités multimédias (travail en ligne avec d’autres écoles, par exemple).

Comme ressources didactiques on va utiliser le livre et le cahier d’exercices, crayon, gomme, règle, crayons de couleurs, feutres, ciseaux, stylos, cahier personnalisé (portfolio), pâte à modeler, mais aussi l’écran digital, le portable des élèves, l’ordinateur avec connexion wifi, un projecteur, des films en français, flashcards.

Il faut avoir compte aussi des activités complémentaires. Ce type d’activités fait partie du curriculum et est réalisé en horaire de cours, mais dans un lieu différent à celui utilisé normalement. On célèbre quelques événements : jour de la paix, visite à un musée, le jour du livre, visite au théâtre pour voir une pièce en français…

Les activités extra scolaires se réalisent en dehors des heures de cours, et sont volontaires pour les élèves. Par exemple, nous, on fera une excursion à la fin de l’année scolaire.

a) DANS L’ÉTABLISSEMENT :

b) HORS L’ÉTABLISSEMENT :

v Correspondance avec des apprenants français. Voir mon projet de classe

v Dégustations gastronomiques (journée des crêpes pour célébrer le Mardi – Gras ou pour participer à la semaine culturelle du Collège, Galette des Rois en janvier).

v Célébration du lundi de Pâques avec la création des œufs en chocolat.

v Célébration de la journée internationale de la francophonie (20 mars) et Semaine de la langue française et de la Francophonie

v Célébration du poisson du 1er avril.

v Célébration du 23 avril « Journée du Livre ».                                                                                    

v Nous assisterons aux représentations théâtrales adaptées au niveau de nos élèves qui sont programmés par certains groupes de théâtre

v Nous visiterons aussi les expositions (s’il y en a, bien sûr) en rapport avec notre matière.

v Assistance au « Festival du Cinéma Français » organisé par l´Alliance française de Granada la première semaine d´octobre.

v Nous pouvons aussi ajouter quelques activités qui sont liées avec les thèmes transversaux, comme la Journée Européenne des langues, la Journée de la Paix, la Journée de l´Europe, etc., dans lesquelles nous pouvons travailler avec des travaux en langue française, ce qui est lié avec le Plan de Paix du centre.

Mesures pour les élèves à besoins éducatifs particuliers.

Ces mesures sont reflétées dans les lois mentionnées dans le Cadre Législatif qui parle des N.E.A.E (Necesidades Específicas de Apoyo Educativo), dont l’équivalent en français serait « élèves à besoins éducatifs particuliers ». Il s’agit en effet de se baser sur un principe d’inclusion afin de favoriser le développement de tous et ce à tous les niveaux éducatifs. De sorte que l’on conçoive la pédagogie différenciée non pas comme une mesure, mais comme un véritable principe pour les besoins de chacun. De même, la notion de “scolarisation des élèves à besoins éducatifs spécifiques” est récente. Elle recouvre une population d’élèves très diversifiée.

image

Mais aussi on peut trouver des apprenants avec handicaps physiques, sensoriels, mentaux, des apprenants intellectuellement précoces ; apprenants malades ; en situation familiale ou sociale difficile, apprenants nouvellement arrivés en Espagne ; dans une société démocratique comme l’Espagne, de nos jours, beaucoup d’immigrés intègrent le système éducatif. Rappelons que dans ma Programmation j’ai une élève avec un TDAH.

Au quotidien, il incombe à l’enseignant par la réalisation de la Programmation de Classe, de traiter la pédagogie différenciée afin que chacun puisse apprendre en ayant la même égalité de chances. En effet, la diversité n’est pas une exception dans la classe, mais une réalité quotidienne. Tous les élèves ont leurs propres particularités, c’est c qui les rend uniques.

Dans cette programmation de classe l’enseignant devra:

image

Les administrations, en soutien au corps enseignant, proposent également une série de mesures « à plus grande échelle », dirons-nous, qui sont:

Le renforcement éducatif.

Les adaptations curriculaires

La diversification curriculaire.

L’optativité,

Attention à la diversité l’élѐve avec TDAH (hyperactivité)

v Relation avec la famille

L’enseignant devra être en relation avec la famille afin d’établir un contact permanent et proposer des normes et des modèles d’organisation. Le tout pour orienter la famille d’un point de vue professionnel. L’enseignant pourra par exemple, prévoir une heure fixe par semaine pour communiquer avec la famille. On leur communiquera les progrès établis.

Adaptations à faire en classe pour élèves avec TDAH

ADAPTATIONS PHYSIQUES :

FOURNIR UN ENVIRONNEMENT STRUCTURÉ

– Afficher les horaires sur le tableau

– Afficher les règles de conduite en classe

– Désigner une place choisie pour l’asseoir (à côté du professeur, entre des élèves sérieux, loin des distractions)

– Organiser l’espace de travail

Utiliser des codes de couleur pour cahiers…

FOURNIR UN ESPACE DE TRAVAIL PRIVE

– Espace tranquille pour étudier

– Chaise ou table additionnelle

– Espace de travail permettant de rester debout

– Coin de “réflexion”

FOURNIR DES ESPACES D’APPRENTISSAGE

– Coin de lecture, coin pour l’écoute, espace pour les travaux manuels

 

ADAPTATIONS ÉDUCATIVES :

REPETER ET SIMPLIFIER LES DIRECTIVES

– Garder les directives orales simples et claires – Donner des exemples

– Demander périodiquement à l’enfant de vous répéter les directives

– Établir un contact visuel

– Démontrer comment aborder les tâches.

UTILISER DES TECHNOLOGIQUES POUR AIDER L’APPRENTISSAGE

– Enregistrer les lectures et devoirs à faire. Ordinateur.

-Outils multidisciplinaires de manipulation sensorielle.

FOURNIR DES DIRECTIVES ECRITES

– Sur le tableau

-Sur une feuille de travail

– Initier l’élève à copier le devoir à faire dans son livre

MODIFIER LA FAÇON D’EFFECTUER DES TESTS

– Environnement sans distraction

– Temps supplémentaire

– Option de crédit additionnel (exemple: faire ses propres questions et y répondre).

Adapter sa programmation didactique (objectifs, contenus, méthodologie, évaluation, etc).

ADAPTATIONS DES COMPORTEMENTS

UTILISER LE RENFORCEMENT POSITIF

-Commentaires positifs écrits ou verbaux

-Systèmes de récompenses et d’encouragements. Donner des tâches qui peuvent être achevées avec succès.

-Signaux privés pour recentrer l’élève

-Jeux de rôles. Temps individuel hebdomadaire

PRECISER LES BUTS ET RENFORCER AVEC DES ENCOURAGEMENTS

– Émettre des objectifs concrets avec horaires définis. Système de récompenses.

– Grilles d’encouragement pour travail et comportement – Contrats d’élève.

PROMOUVOIR LE LEADERSHIP ET LE SENS DES RESPONSABILITES

– Assigner des tâches qui peuvent être bien effectuées. Donner des responsabilités

COMMUNIQUER AVEC PARENTS, PROFESSEURS, ETC.

Lettres, rencontres, appels, courriels

-Rapports sur le progrès

-Utiliser le personnel de l’école comme support

Plan d’encouragement à la lecture.

Le royal décret 1513/2006, du 7 décembre, BOE num. 293 signale que la lecture constitue un facteur fondamental pour le développement des compétences basiques. En Andalousie on a le Plan Intégral pour le développement de la lecture (2005-2010) et le Plan de Lecture et Bibliothèques scolaires dans les établissements publics en Andalousie (2007/2010). Les établissements devront garantir un temps chaque jour pour introduire la lecture tout au long des années de l’étape.  Le cours de FLE contribuera à la réalisation de ce principe, car notre objectif est de transmettre la langue mais aussi la culture française.

OBJECTIFS

1. Inculquer aux jeunes le goût de lire afin qu’ils lisent davantage et qu’ils intègrent la lecture dans leurs activités tant scolaires que récréatives.

2. Offrir aux membres du personnel des écoles et des bibliothèques scolaires le soutien nécessaire pour qu’ils adoptent des stratégies pédagogiques efficaces en langue d’enseignement et qu’ils jouent leur rôle de médiateurs, de guides et de passeurs culturels.

3. Améliorer l’accès à des ressources littéraires et documentaires variées et de qualité et à des lieux de lecture structurés et diversifiés.

4. Renforcer le rôle des parents, pour qu’ils influencent positivement les habitudes de lecture de leurs enfants et en renforçant celui de la communauté éducative et culturelle pour qu’ils favorisent le développement de l’autonomie intellectuelle et culturelle des élèves.

TEMPORALISATION ET REPARTITION DU TEMPS.

L’année scolaire 2014/2015 à 35 semaines de cours. En 5º EP, dans notre école, le français s’apprend 2 fois par semaine, ce qui fait un total de 70 sessions de 45 minutes par année. Chaque trimestre comporte 12 semaines, ce qui fait 24 cours de FLE. La répartition des 15 unités dans les 3 trimestres se fera de la façon suivante:

SÉANCES

UNITÉ DIDACTIQUE

TEMPORALISATION

                                                                                                                                           1º TRIMESTRE

5 LE FRANÇAIS C’EST FACILE ! 10 Septembre – 20 Septembre
4 JOYEUX ANNIVERSAIRE 26 Septembre – 10 Octobre
5 REGARDE MA CLASSE! 15 Octobre – 29 Octobre
5 CONNAIS UNE FAMILLE AGRÉABLE 31 Octobre – 14 Novembre
4 BIENVENUE CHEZ MOI! 19 Novembre – 3 Décembre
5 JOYEUX NOËL! 5 Décembre – 19 Décembre

                                                                                                                                        2º TRIMESTRE

5 C’EST SONT LES SOLDES! 9 Janvier -28 Janvier
5 C’EST SUPER L’ENVIRONNEMENT 30 Janvier – 18 Février
4 ON VA AU RESTAURANT? 15 Octobre – 29 Octobre
5 AÏE ! JE SUIS MALADE! 31 Octobre – 14 Novembre

                                                                                                                                  3º TRIMESTRE

4 C’EST QUOI LA FRANCOPHONIE? 8 Avril – 17 Avril
5 QU’EST-CE QU’IL Y A DANS TON ARMOIRE? 22 Avril – 1 Mai
5 J’ADORE LES ANIMAUX 6 Mai -20 Mai
5 UNE EXCURSION EN VILLE 25 Mai – 3 Juin
5 LES VACANCES ARRIVENT 6 Juin – 19 Juin

ÉVALUATION

L’évaluation c’est un processus qui consiste à cueillir un ensemble d’informations pertinentes, valides et fiables et à examiner le degré d’adéquation entre cet ensemble d’informations et l’ensemble de critères adéquats à l’objectif fixé, en vue de prendre une décision. Moi, je ne vais pas évaluer l´acquisition des éléments linguistiques par eux-mêmes (des règles de grammaire, la conjugaison des verbes ou la traduction des phrases), mais son utilisation dans les actes de parole (suivant les principes de l’approche communicative).

10.1. Évaluation du Processus d´Apprentissage

L’évaluation du processus d’apprentissage des élèves dans cette étape éducative sera continue et globale et aura compte des progrès dans l’ensemble des matières du curriculum.

L’évaluation sera globale pour les compétences clés et les objectifs généraux de l’étape et aura comme référent le progrès de l’élève dans toutes les matières du curriculum.

L’évaluation sera continue en ce qui fait référence au processus d’enseignement-apprentissage de l’élève afin d’apprendre les difficultés dès qu’elles se produisent et les causes, pour adopter les mesures nécessaires qui permettront à l’enfant de poursuivre son processus d’apprentissage.

L’évaluation aura un caractère formatif et d’orientation du processus éducatif et fournira une information continuelle qui permettra d’améliorer les processus ainsi que les résultats.

image

Critères et Standards d´Évaluation pour Français Deuxième Langue Étrangère

Les critères sélectionnés sont en rapport aux objectifs et contenus déterminés pour cette année scolaire:

BLOC 1

CRITERES: COMPREHENSION DE TEXTES ORAUX

BLOC 1 :

STANDARDS D’APPRENTISSAGE ÉVALUABLES (INDICATEURS)

CE.3.1 Comprendre et distinguer l’information essentielle de textes oraux transmis de vive voix ou par des moyens, techniques, brefs et simples sur des thèmes habituels et concrets dans lesquels on exprime sa propre expérience, ses besoins et intérêts dans différents contextes, pourvu que les conditions acoustiques soient bonnes et ne dénaturent pas le message, et que l’on compte sur un soutien visuel ou sur une référence contextuelle comme les contes, narrations, anecdotes personnelles, etc.

2LE.3.1.1. Identifie l’information essentielle de textes oraux transmis de vive voix ou par des moyens techniques, brefs et simples sur des thèmes habituels et concrets dans lesquels on exprime sa propre expérience, ses besoins et intérêts dans différents contextes, pourvu que les conditions acoustiques soient bonnes et ne dénaturent pas le message, et que l’on compte sur un soutien visuel ou sur une référence contextuelle comme les contes, narrations, anecdotes personnelles, etc.

CE.3.2 Introduire et utiliser des stratégies élémentaires pour améliorer la compréhension et capter le sens général d’un message et l’information dans différents contextes, comme dans le magasin, la rue, etc.

2LE.3.2.1. Comprend des messages et des annonces publics contenant des instructions, indications et un autre type d’information (par exemple, des numéros, prix, horaires, dans une gare ou dans des grands magasins)

2LE.3.2.2. Introduit et utilise des stratégies élémentaires pour améliorer la compréhension et capter le sens général d’un message et l’information dans différents contextes, comme dans le magasin, la rue, etc.

CE.3.3 Différencier et connaitre le message global et les aspects socioculturels et sociolinguistiques à côté d’un lexique habituel dans une conversation, en utilisant progressivement ses connaissances pour améliorer la compréhension de l’information. 2LE.3.3.1.Différencier et connaitre le message global et les aspects socioculturels et sociolinguistiques à côté d’un lexique habituel dans une conversation, en utilisant progressivement ses connaissances pour améliorer la compréhension de l’information générale sur des thèmes tels que la famille, le magasin, le restaurant, la rue, etc., en identifiant différents types de questions qui dépendent du type d’information que l’on veuille obtenir.
CE.3.4 Identifier un répertoire d’idées et de structures syntaxiques basiques dans une conversation en saisissant la signification, sur des thèmes concrets en relation avec ses intérêts et sa propre expérience, tels que hobbys, jeux, amitiés, etc 2LE.3.4.1 Comprend et reconnait las structures syntaxiques basiques à côté d’un répertoire de lexique fréquent sur des thèmes de la vie quotidienne et scolaire et exprime des intérêts, besoins et expériences dans différents contextes, en inférant la signification du nouveau lexique à travers le contexte sans lequel il apparait.
CE.3.5 Comprendre le sens général d’un dialogue, une interview, etc., sur des thèmes quotidiens et de ses intérêts, comme le temps libre; et dans différentes expériences communicatives, en reconnaissant et en différenciant des patrons sonores et rythmiques basiques dans l’intonation. 2LE.3.5.1. Comprend le sens général d’un dialogue, une interview, etc., sur des thèmes quotidiens et de ses intérêts, comme le temps libre; et dans différentes expériences communicatives, en reconnaissant et en différenciant des patrons sonores et rythmiques basiques dans l’intonation

BLOC 2 CRITÈRES:

PRODUCTION DE TEXTES ORAUX : EXPRESSION ET INTERACTION

BLOC 2 :

STANDARDS D’APPRENTISSAGE ÉVALUABLES (INDICATEURS)

CE.3.6 S’exprimer avec un registre neutre et informel dans des interventions brèves et simples en employant des structures syntaxiques et des connecteurs de base, en utilisant un vocabulaire pour échanger de l’information sur des thèmes quotidien, sur soi-même, ses habitudes, son collège, etc., en l’essayant au préalable, bien que la prononciation ne soit pas correcte. 2LE.3.6.1 S’exprime avec un registre neutre et informel dans des interventions brèves et simples en employant des structures syntaxiques et des connecteurs de base, en utilisant un vocabulaire pour échanger de l’information sur des thèmes quotidien, sur soi-même, ses habitudes, son collège, etc., en l’essayant au préalable, bien que la prononciation ne soit pas correcte.
CE.3.7 Faire des présentations et des descriptions, en utilisant des structures simples, pour exprimer de façon claire des thèmes quotidiens et de son intérêt; pour donner de l’information basique sur soi-même, décrire sa routine quotidienne, indiquer leurs loisirs et intérêts, décrire sa chambre, un menu, un chanteur préféré, etc. 2LE.3.7.1. Fait des présentations et des descriptions, en utilisant des structures simples, préparées au préalable, pour exprimer de façon claire des thèmes quotidiens et de son intérêt pour donner de l’information basique sur soi-même, parler de ce qu’il aime et n’aime pas, décrire des aspects physiques de personnes, etc.
CE.3.8 Maintenir et conclure une conversation simple et brève en utilisant un vocabulaire oral d’usage quotidien et un répertoire de patrons sonores, accentuels, rythmiques et d’intonation basiques, pour se faire comprendre dans des conversations quotidiennes pour se présenter, décrire sa maison, l’école, sa chambre, etc., en échangeant mutuellement de l’information dans laquelle il s’établit un contact social 2LE.3.8.1. Maintient une conversation simple et brève en utilisant un vocabulaire oral d’usage quotidien en e faisant comprendre avec une prononciation et composition élémentaires correctes pour se présenter, décrire sa maison, l’école, sa chambre, etc
BLOC 3 CRITERES : COMPREHENSION DE TEXTES ÉCRITS

BLOC 3 : STANDARDS D’APPRENTISSAGE ÉVALUABLES (INDICATEURS)

CE.3.9 Comprendre le sens d’un texte ou des notes sur des pancartes et des affiches dans les rues, magasins, moyens de transport, etc., dans différents supports, avec l’appuis visuel et contextualisé, la thématique étant proche et connue, avec un lexique simple et avec la possibilité d’un soutien de n’importe quel élément de consultation

2LE3.9.1. Comprend des instructions, indications, et l’information sommaire sur des notes, des pancartes et affiches dans les rues, magasins, moyens de transport, cinés, musées, collèges, et autres services ou lieux publics. .

2LE.3.9.2 Comprend l’essentiel d’histoires brèves et bien structurées et identifie les personnages principaux, si et seulement si l’image et l’action conduisent une grande partie de l’argument. Pour cela on utilisera des lectures adaptées, BD, etc., avec la possibilité de consulter le dictionnaire pour comprendre.

CE 3.10 Identifier et s’initier à l’utilisation de stratégies de communication basiques, en appliquant les connaissances préalables et acquises pour comprendre le sens global d’un texte sur différentes situations de la vie quotidienne telles que les habitudes, célébrations, différentes activités, etc., avec appuis contextuels et visuels. 2LE.3.10.1. Connaît et emploie les stratégies basiques et les connaissances sur des aspects culturels et linguistiques les plus appropriés pour la compréhension globale de différents types de textes propres à son environnement, souligne l’information essentielle et les points principaux, et établit des convergences et des divergences par rapport à d’autres pays.
CE.3.11 Connaitre et expliquer le patron contextuel communicatif que comporte un texte, SMS, courriel, cartes postales, etc., en exprimant leur fonction et en indiquant leur idée générale. 2LE.3.11.1. Comprend l’idée fondamentale communiquée dans une lettre, ou une description sur soi-même, la famille, une indication d’un rendez-vous, etc., appartenant à un contexte approprié à son âge et dans des supports papier et digital
CE.3.12 Comprendre la signification de textes brefs, en reconnaissant des patrons basiques par écrit pour demander de l`information, faire une suggestion, etc., sur des thèmes en adéquation à son environnement et âge (sports, ciné, musique, etc.) qui aient été traités au préalable. 2LE.3.12.1. Comprend des structures syntaxiques données, dans des contextes connus et des situations propres à son environnement pour demander de l’information, pour montrer de l’intérêt, pour faire une suggestion, etc
CE 3.13 Comprendre les points principaux de différents type de textes concrets en relation avec ses expériences, besoins et intérêts, en identifiant les signes orthographiques connus (₤, $, € y @) en les lisant dans des textes informatifs adaptés à son environnement 2LE.3.13.1. Reconnaît un répertoire limité de lexique écrit relatif aux situations quotidiennes et des sujets habituels et différencie les signes orthographiques basiques dans les textes adaptés à son âge pour faciliter sa compréhension
CE.3.14 Ecrire, sur papier ou sur support électronique, des textes courts et simples, tels que des notes, cartes, SMS, etc., composés à partir de phrases simples isolées, dans un registre neutre ou informel, en utilisant avec une raisonnable correction les

BLOC 4 CRITERES : PRODUCTION DE TEXTES ÉCRITS : EXPRESSION ET INTERACTION

BLOC 4 : STANDARDS D’APPRENTISSAGE ÉVALUABLES (INDICATEURS)

CE.3.14 Ecrire, sur papier ou sur support électronique, des textes courts et simples, tels que des notes, cartes, SMS, etc., composés à partir de phrases simples isolées, dans un registre neutre ou informel, en utilisant avec une raisonnable correction les conventions orthographiques basiques et les principaux signes de ponctuation, pour parler de soi- même, de son entourage le plus proche et d’aspects de sa vie quotidienne, dans des situations familières et prédictibles.

2LE3.14.1. Rédige des textes courts et simples, tels que des notes, cartes, SMS, etc., composés à partir de phrases simples isolées, dans un registre neutre ou informel, en utilisant avec une raisonnable correction les conventions orthographiques basiques et les principaux signes de ponctuation, pour parler de soi- même, de son entourage le plus proche et d’aspects de sa vie quotidienne, dans des situations familières et prédictibles

CE.3.15 Rédiger en paraphrasant des textes brefs connus en relation avec des situations ludiques qui s’adaptent à son âge. 2LE3.15.1. Rédige en paraphrasant des textes brefs connus en relation avec des situations ludiques qui s’adaptent à son âge.
CE.3.16 Ecrire des messages très brefs sur des thèmes habituels, en utilisant des structures syntaxiques basiques et des patrons discursifs basiques en employant pour cela un vocabulaire limité et connu adapté au contexte, en respectant les normes de courtoisie de base. 2LE.3.16.1. Produit des textes écrits en tenant compte des aspects socioculturels et sociolinguistiques basiques à côté des structures syntaxiques adéquates et applique les connaissances acquises et un vocabulaire adapté à ses propres productions écrites, sur des thématiques habituelles adaptées au contexte scolaire et familial.
CE.3.17 Rédiger différents types de textes adaptés aux fonctions communicatives, qui se rapprochent le plus au contexte scolaire et à son entourage: une félicitation, invitation, etc., ou remplir un formulaire, en pratiquant des patrons graphiques et des conventions orthographiques.

2LE3.17.1. Produit des textes écrits en accomplissant les fonctions communicatives les plus fréquentes et applique les patrons discursifs basiques tels que: une félicitation, un échange d’information, ou une offre sans que la correction orthographique ne suppose une fin.

Évaluation du Processus d´Enseignement

L’évaluation de la pratique enseignante se réalisera d’une façon continue et doit, au moins, inclure les éléments suivants :

image

Le professeur doit aussi évaluer le projet éducatif qu’il développe. On observera s’il s’adapte bien au contexte du centre, aux caractéristiques de l’apprenant. Il faut analyser, tirer des conclusions, chercher des solutions pour pouvoir remettre sur pied une programmation qui s’adaptera de mieux en mieux aux besoins éducatifs des apprenants.

10.4. Instruments d’évaluation

Au début du cycle on tient compte de l’évaluation initiale réalisée par les professeurs qui composaient l’équipe éducative l’année précédente, et des professeurs qui composent la nouvelle équipe pédagogique.

imageimage

Autoévaluation et portfolio.

Il s’agit d’un document dans lequel nos élèves peuvent réviser et évaluer leurs acquisitions (connaissances linguistiques et expériences culturelles) ce qui peut les motiver et les inciter à réfléchir sur comment ils apprennent. À la fin de chaque unité ils devront remplir une grille

11. CONCLUSION

Ainsi nous pouvons conclure que la finalité que l’on poursuit avec l’enseignement du français comme langue étrangère, est fondamentalement communicative, en essayant de donner au concept de fonctionnalité de la langue son plus ample sens.

Nous prétendons motiver nos élèves vers la nouvelle connaissance comme un véhicule de communication, pour exprimer les émotions, travailler ensemble, s’amuser, pour développer les processus et attitudes, réfléchir, accepter les différences, et définitivement, comme une méthode de perfectionnement personnel.

Nous essayerons de travailler en créant chez nos élèves un degré d’autonomie qui leur permettre d’assumer progressivement son propre apprentissage dans cette deuxième langue.

Avec l’enseignement du français nous aiderons à élever son niveau culturel, en connaissant une autre civilisation, une autre culture, d’autres habitudes…qui nous ferons plus connaisseurs de l’Europe dans laquelle nous vivons.

Et pour finir, je ferai un rappel en disant que pour Zabalza la Programmation est le « projet éducatif-didactique spécifique développer par les professeurs pour un groupe d´élèves concret, dans une situation concrète et pour une ou plusieurs matières »

12. BIBIOGRAPHIE

v ANTÚNEZ ,  ; DEL CARMEN,L.M ;IMBERNÓN,F;PARCERISA,A;ZABALA,A.“ Del proyecto educativo a la proramación de aula”.Editorial Graó. Barcelona. 1997(dixième édition)

v CANALE, M & SWAIN, M. “ Theorical bases of communicative approaches to second language teaching and testing”. Applied Linguistics.(1980).

v CASSANY, Daniel et al:  « Enseñar lengua ». Colección El Lápiz. Editorial Grao, 1996.

v CESTERO MANCERA Ana María “-COMUNICACIÓN NO VERBAL Y ENSEÑANZA DE LENGUAS EXTRANJERAS” Cuadernos de didáctica del español/LE, Madrid, Arco/Libros, 1999.

v COLL , C. “Diseño curricular base y proyectos curriculares”, Cuadernos de pedagogía. Numéro 168.

v CUENCA , M.J .  «  Linguística i ensenyament de llengües”. Universitat de València.1994.

v CUENCA. M.Josep «  El component actitudinal en l’ensenyament de llengües” Chapitre 10 tiré du livre” Lingüística i ensenyament de llengües”. Universitat de València.1994.

v CHOMSKY.C . «  Write first , read later ».Childhood Education, 47,296-299. (1971).

v HYMES , D., “ On communicative competente”. Pride , J.B ., & Holmes, J. (eds.) Sociolinguistics. Penguin, Harmondworth. 1972.

v KNAPP . «  Expression orale et créativité en langue étrangère ».2004.

v KRASHEN Stephen. – “ Second Language Acquisition and Second Language Learning”. Oxford. Pergamon. 1981. – “The input hypothesis: issues and implications”. New York.Longman.1985.

Publicado: noviembre 4, 2019 por Laura Gonzalez

Etiquetas: programación didáctica educación primaria francés